[Rose Holzer]

«Là où beaucoup de gens sont passés, il y a beaucoup d’empreintes.» (proverbe Lega)

 
 

L'ARTISTE

Doit-on parler de travail quand on évoque un artiste ?

Le terme porte en lui une part d’ombre qui fait écho au labeur, à l’obsession du faire et, quelque part aussi, aux larmes du temps qui presse. Rose Holzer, elle, éclaire ce mot en légèreté. Oui, le travail est là, puissant, constant, puisant depuis l’origine dans des sources fécondes et parfois nostalgiques: l’enfance, l’encre, le fil, les terres premières... Mais il est toujours empreint d’une puissante sérénité. Les œuvres de Rose savent rester douces quand bien même elles évoquent nos affres, paisibles alors qu’elles peuvent aussi dénoncer, agiles dans la fragile expression des sentiments. Explorer des voies parfois étranges pour donner à penser, ne jamais céder à la tentation de la haine, avoir toujours la dignité d’être beau, tels sont les traits du travail de Rose, si délicat dans ses expressions graphiques et chromatiques. Il est un mot qui résumerait le tout : l’élégance. En visitant son site vous découvrirez quelques créations éparses d’une personnalité multiforme, il serait heureux d’entendre comme en contrepoint : « Je vous présente l’élégance de Rose ». Son œuvre deviendrait alors ce qu’elle est au fond : l’expression d’un talent artistique à la fois singulier, fertile et apaisé.   

 

 «Peindre c’est courir derrière les paupières fermées.» (Rose Holzer)

 

«...ça suit son cours d’encre.» (Edmond Jabès)

 

«Il me faut, à chaque instant passer par l’infini pour atteindre d’incertaines et transitoires petites choses.» (Maurice Blanchard)

 

«Il n’est d’explosion qu’un livre.» (Mallarmé)

 

RENCONTRE